Immobilier Tel Aviv – les prix atteignent jusque 120,000sh/m2

Les deux tours prestigieuses, Herbert Samuel 10 et David promenade résidence,  et commercialisées au cours des dernières années sur la Promenade Herbert Samuel de Tel Aviv, ont donné au marché de l’ immobilier Tel Aviv un coup de fouet.

L’année 2015 sera une année-record de l’immobilier de luxe a Tel Aviv, les prix ayant atteint les 120 000 Shekel au mètre carré.

Au cours des débats suscités par la crise économique mondiale de 2008, sur l’influence des événements sur les personnes fortunées, l’opinion la plus répandue laissait entendre que, certes, un certain nombre d’entre elles avaient été touchées par la crise. Alors que la majorité des possédants, avaient non seulement résisté à la tourmente, mais en étaient ressortis renforcés.

Le front de mer de Tel-Aviv – Le marché immobilier le plus cher d’Israel

Pour s’en convaincre, il suffit d’observer ce qui se passe dans le marché de l’immobilier, dans le secteur le plus cher d’Israel: le front de mer du centre de Tel Aviv, sur ce kilomètre linéaire délimite au nord par l’hôtel Dan, et le Dolphinarium au sud.

Cette zone connaît une hausse spectaculaire, non seulement du nombre d’affaires traitées, mais également du prix que les acheteurs sont disposés à payer au mètre carré.
Le total des transactions dans le secteur est passé, de 270 millions de Shekel en 2010, 444 millions en 2013 et 650 millions en 2015.

Immobilier de luxe: 70% d’acquéreurs etrangers – 30% d’acquéreurs israéliens

Selon des professionnels de l’immobilier, la raison essentielle de cette croissance du nombre de transactions, tient en tout premier lieu à l’augmentation de l’offre d’appartements dans le secteur concerne. Le marché dans cette zone a toujours été influencé par l’offre plus que par la demande, car compte-tenu du caractère limite de l’offre, tout projet mis sur le marché trouvait preneur. Le moteur de la demande, c’est l’offre.

La dite crise économique n’a en tous cas, aucunement affecté le « kilomètre d’or » de Tel Aviv. Alors que tout le marché tournait au ralenti, on peut dire que ce secteur était en croissance.On fait remarquer que la plus grande partie des acheteurs disposés à payer 120 000 Shekel le mètre carré dans ce secteurs viennent de l’étranger, contre 30% d’israéliens.

Deuxième ligne mer: Les prix se divisés par 2

A ceux qui trouveraient trop élevé le prix de 120 000 Shekel au mètre carré, il est conseille de se déplacer de quelques dizaines de mètres à l’est, vers la rue Hayarkon, parallèle à la Promenade Herbert Samuel. Ce déplacement de quelques mètres permet de trouver des projets qui tournent autour de 60 000 Shekels le mètre carré, selon l’étage et le standing de l’immeuble.
 Cette « seconde ligne » est également très recherchée, selon les professionnels. À preuve, le nombre important de réservations d’appartements des l’ouverture de la commercialisation.
Les promoteurs investissent dans ces projets pour donner aux acquéreurs le sentiments d’être en première ligne, bien qu’ils n’y soient pas, en faisant en sorte que tous les appartements aient une vue dégagée, malgré la présence des tours du front de mer.
Traduit de l’hebreu