Bat Yam Immobilier – Une alternative raisonnable et qualitative

Alors qu’à Tel Aviv les prix des projets en bord de mer poursuivent leur envolée, l’immobilier a Bat-Yam se signale comme une alternative raisonnable et qualitative.
 
 L’augmentation des taxes sur l’acquisition d’appartements à fin d’investissement, a eu pour effet une baisse importante de la vente d’appartements de standing au cours des derniers mois, particulièrement à Tel Aviv, ou les prix sont les plus élevés.
La taxe d’acquisition qui jusqu’au 24 Juin 2015, était de  de 5 a 8% de façon progressive, s’applique depuis cette date avec un taux de 8% dès le premier Shekel, jusqu’à 4,8 millions de Shekels, et au delà de cette somme, le taux passe à 10% sur chaque Shekel.
Sur les appartements de haut standing, dont les prix varient de 7 à 20 millions de Shekels, l’augmentation de la taxe atteint des centaines de milliers de Shekels.
En conséquence, les investisseurs étrangers sont les premiers à avoir cessé leurs achats sur Tel Aviv, affirme Ehoud Hameiri, expert immobilier.
Selon les agents immobiliers leaders du secteur bord de mer de Tel Aviv, la diminution des ventes d’appartements de prestige serait due, pour une part, au travaux de terrassement du métro, des stations étant programmées sur la ligne du bord de mer, dans le secteur de Charles Clore et de Yaffo. Ils prévoient que la proximité des stations de métro entraînera une baisse de la demande et des loyers. Selon eux, une part importante des appartements de standing ont été acquis a des fins d’investissement, et devraient être livrables durant les travaux de terrassement. Ils prévoient pour conséquence, des difficultés dans la mise en location, et une baisse des loyers de prés de 30%.
Un ralentissement dans la demande d’appartements de prestige se fait également sentir à Yafo.
Mais ce phénomène serait du à des causes sécuritaires.

Bat Yam Immobilier – La proximite avec Tel-Aviv

La toute-proche Bat-Yam offre une alternative à Tel Aviv,  et propose des logements de prestige sur le front de mer. Pour Maître Erez Podemsky Shaked, directeur général de la mairie de Bat-Yam, il ne fait aucun doute que la continuité géographique de Bat-Yam et Tel-Aviv apporte une réponse à la forte demande d’appartements de prestige en bord de mer, mais il y a une raison supplémentaire:  » la demande vient du fait qu’il est encore possible d’acquérir des appartements dans des tours de prestige, répondant aux standards internationaux, comparables à ceux de Tel-Aviv, avec la même vue sur la mer, et des paysages plus beaux et ce, pour la moitié du prix de ceux de Tel-Aviv ».
Effectivement, si le prix d’un T4 dans un immeuble de luxe en bord de mer à Tel-Aviv atteint 60000 Shekels le mètre carre, et celui d’un penthouse 120000 Shekels le mètre carré, le prix sera, pour un bien équivalent, de 15 a 20000 Shekel, dans d’autres villes côtières telles que Bat-Yam.

Un developpement rapide

 La situation décrite plus haut – mega-prix à tel-Aviv, baisse de la demande à Yaffo sur fond de tension sécuritaire –  trouve Bat-Yam dans une de ses plus belles périodes. Les élus de la ville et les promoteurs travaillent avec acharnement au développement de la ville, et à la construction de milliers d’appartements, dont plusieurs centaines d’appartements de prestige en bord de mer.
La ville a autorisé la construction de la « riviéra urbaine », promenade de front de mer. Elle comportera un ensemble de logements et d’espaces commerciaux.
Cette riviéra rejoindra la zone touristique située au sud de la ville, avec ses trois hôtels proposant 1000 chambres, une zone de 15000 mètres carrés, consacrée aux activités de tourisme, de loisirs et de commerce.
Dans ce secteur sera créé un parc de 180 dounams qui s’étendra depuis la zone hotelière, jusqu’à la limite de Rishon Letsion, incluant des dunes protégées.
De plus, Bat-Yam a réussi à se positionner comme un centre de rencontre pour les amateurs de théâtre et d’art. Le festival de théâtre de rue de Bat-Yam  attire chaque année des centaines de milliers de visiteurs. La ville accueille également la biennale d’architecture, un événement international consacré à l’amélioration de la qualité de vie en milieu urbain.
Selon Avi Rozen, directeur général adjoint de la société Neveh, la dynamique de développement que connait Bat-Yam au cours des dernières années, rend la ville attractive. Bat-Yam a les atouts pour être une alternative à Tel-Aviv: bord de mer bien entretenu, proximité de Tel-Aviv accentuée par le futur métro, construction d’hôtels et de tours d’habitation de prestige.
« A Bat-Yam des immeubles de 20, 30 et même 40 étages sont en cours de construction.A coté de la construction de standind, on peut constater la tendance de familles israéliennes, ou d’investisseurs, à identifier l’attractivité de la ville, et son potentiel de développement. En conséquence, la demande d’appartements est en augmentation ».
« Le système éducatif de Bat-Yam a fait un bond technologique. La ville est la première à avoir rejoint la révolution technologique mondiale de l’introduction de tablettes dans les outils d’enseignement, et chacun peut y trouver une vie culturelle et de loisirs correspondant à ses attentes ».
« Tout ceci contribue à faire de Bat-Yam une alternative de logement de qualité, à un prix inférieur de ceux de Tel-Aviv, sans porter atteinte à la qualité de vie. Et si malgré tout, vous avez une envie de Tel-Aviv, le déplacement est aisé, confortable et court ».
Traduit de l’hebreu